Accueil - Bibliocréativité
           





BIBLIOCREATIVITE

 

Aux origines : de la bibliothérapie à la biblio créativité.

 

C'est en 1906, que le terme de bibliothérapie est né, un peu fortuitement en Alabama, Etats-Unis. On le doit à une bibliothécaire de génie, Sadie Peterson Delanaye qui eut l'idée de mettre en place des ateliers de lecture pour venir en aide à des soldats blessés, traumatisés, l'impact de la lecture sur les blessures psychiques étaient un réconfort. Par le biais des ateliers, les soldats se reconnectaient à leur propre histoire. Un accompagnement par le récit.

La spécialité s'est répandue dans les pays anglo-saxons où même les médecins ne se privent pas de prescriptions.

En France, elle a été introduite par Régine DESTAMBEL, kinésithérapeute et auteure  qui en a bougé les grandes lignes et qui propose une formation en bibliothérapie créative dite aussi bibliocréativité.

Cette formation que j'ai suivie en février 2020, me permet de communiquer sur cette pratique, de proposer des ateliers d'écriture créative et des conférences en Ehpad, en milieu scolaire, en entreprise et en bibliothèques/médiathèques.

Dans mes ateliers, il n'est question ni de jugements, ni d'interprétations mais de lâcher-prise, de vous faire plaisir, de répondre à une envie de créer, de vous étonner.

Nous sommes tous dotés d'un potentiel créatif, je vous aide à renouer avec votre élan vital, votre envie de libérer votre énergie créative grâce aux mots et surtout de mettre de côté vos pensées limitantes.

 

 

sandrine-dastarac-bibliotherapie-landes-gers

 

 

 

 

Bibliotherapie Landes Entre mes Ligness

C'est quoi la bibliocréativité ? A quoi ça sert ? C'est pour qui ?

Pour répondre à ces petites questions que l'on me pose régulièrement, je propose des conférences qui explique le b.a.ba  de cette discipline.

Ce que l'ignore souvent c'est qu'en bibliocréativité, on parle autant d'écriture que de lecture. D'ailleurs la première chose qui vient à l'esprit est la prescription, or un livre qui convient à une personne correspond rarement à une autre.

Le terme de passeur de livres est plus adapté !

La bibliocréativité est un outil :

- se poser cinq minutes avec un livre est un acte de bibliothéapie

- prendre du temps pour choisir un livre adapté à l'envie ou au besoin du moment est un acte de bibliothérapie.

- éprouver une émotion, rire, pleurer, changer son regard sur soi ou sur l'autre, aussi.

- se retrouver dans un personnage, repérer des similitudes est un travail introspectif et ... bibliothérapeutique.

- la lecture du soir, (pour les enfants notamment) le rituel propre à l'endormissement, apaisement et passerelle vers le rêve et l'imagination, l'est aussi.

Dans les ateliers, on lit à voix haute, on ramène les mots par le souffle et la voix.

On aborde les vertus de l'écriture et de ses rituels : l'écriture de soi, intime, les pages du matin, l'écriture introspective, l'écriture automatique. Avec parfois des contraintes pour se dépasser et se prouver que tout est possible.

Et s'il suffisait d'essayer ?

 

 

Des ateliers sur mesure

    L'atelier des mots sur la photo

Entre mes lignes vous propose de renouer avec votre élan créatif, parfois malmené ou tout simplement oublié.

Ce sont des ateliers de libre-expression ou semi-guidés pour vous amener sur le chemin de la connaissance en alliant les mots, le plaisir et la création en toute bienveillance et empathie.

J'aborde différents types d'écriture et vous aide à trouver celle qui vous correspond : les pages du matin, l'écriture automatique, les mots décalés ou détournés, inventaires ...

En bibliothérapie, on désacralise les livres mais aussi l'écriture en se réappropriant les mots.

N'oubliez pas de consulter l'agenda pour les prochaines dates et rendez-vous en bibliothèque, médiathèque, espaces partagés sur rendez-vous.

Les ateliers sont conçus pour des groupes de 8 personnes maximum.

Je travaille souvent d'après photos et des partenariats ou collaborations avec des photographes locaux sont bienvenus.

 

Thèmes abordés en conférence et en atelier :

- Le livre qui m'a sauvé la vie

- Le livre de chevet

- l'enfance en trois livres

- Écrire pour aller mieux !

- Inventaires ou portraits décalés

 

Atelier des mots sur la photo Landes et Gers

 

LE CONSEIL NE PEUT SOIGNER MAIS LA LECTURE PEUT AIDER  

 

Lecture à voix haute dans les Ehpads - collectivités.

 

 

En Ehpad, on peut parfois perdre l'habitude d'entendre sa voix, la lecture partagée, à voix haute permet de garder cette fonction pourtant vitale, se familiariser avec sa voix, s'écouter et écouter les autres comme un premier pas vers des activités de groupes et de partage.

Lire à voix haute c'est aussi offrir un moment de lecture pour ceux qui n'ont plus d'acuité visuelle. Beaucoup de nos aînés aimaient la lecture mais ont du renoncer quand leur vue a baissé (ou cessé), beaucoup n'ont pas ou plus la capacité ou les moyens de recourir aux livres audios.

La lecture est une activité que je propose et que je peux associer à la luminothérapie : bénéfique contre la dépression saisonnière due au déficit en UVA- UVB.

Séance accompagnée d'une lampe certifiée NE et conforme au protocole de la CE.

Comment se déroule un atelier ?

     En quelques lignes directrices

Un atelier dure entre 15 et 20 minutes pour un enfant et 1h30 pour un adulte.

Il se divise en deux temps forts. Un temps pour la  lecture et le lâcher-prise  et un temps pour l'écriture et la créativité.

Les groupes sont constitués d'un maximum de huit participants afin de faciliter les échanges et prises de parole.

Après les présentations, nous nous accordons cinq petites minutes de relaxation afin de nous ancrer dans l'instant présent.

Le médiateur lit le texte : un texte grand comme votre main, c'est à dire pas trop long et nous procédons à un échange de ressentis, un partage, chacun peut exprimer ses émotions sans jugements et en toute bienveillance.

Le second temps concerne l'écriture, un temps plus intime,où se mêle le "je" et le "jeu", quelques consignes pratiques et ludiques et on tente de laisser venir l'inspiration, le flow, souvent et guidé par les émotions et les souvenirs.

Je recommande de brouiller le pistes et de mélanger la fiction et la réalité, ce qui facilite la restitution.

Au fil des entretiens, l'écriture se cisèle.

L'écriture nous rend acteur- créateur et non pas consommateur.

Un acte de créativité libérateur et gratuit.

 

Quel type de contraintes ? La lettre, le journal intime, le tautogramme, une phrase en amorce, quelques mots à replacer...

 

 

Content

 

 

Septembre
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718Lectures Publiques musicalisées
19202122232425
2627282930



 

 



           

Entre mes lignes sud landes

 

 

Ecrivain publique

 

Adresse

 

ENTRE MES LIGNES
 

Sandrine Dastarac
1170 route des Pyrénées
40230 Orx

06 24 05 66 11

 

Nous suivre

 

Facebook entre mes lignes

 

Instagram entre mes lignes

 Entre les lignes

 

Instagram entre mes lignes

Entre les mots

 

 

Blog entre mes lignes

 

En savoir plus avec la Newsletter

Cliquez ici pour accepter notre politique RGPD
Top